Contrefaçon n°5 : Pokémon en France

0 Partages
0
0
0

Contrefaçon est une série d’articles sur le Japon concernant leur adaptation à la sauce nipponne de symboles qui sont traditionnellement rattachés à d’autres cultures .


Article publié initialement le 31 Mai 2016

Bonjour,

Je tenais à vous remercier pour vos retours sur la précédente chronique, j’ai eu beaucoup de plaisir à lire vos commentaires. Je veux aussi vous demander de m’excuser pour les retards à répétition sur cette chronique. J’ai très mal géré mon temps comme vous avez pu le voir.

Vous le savez déjà dans les contrefaçons, je m’efforce d’éviter les stéréotypes mais si je vous dis Japon, vous me répondrez en vrac Manga, sushi, uniforme, samurai, bombe ou encore monstres (hentai pour les plus foufous).

Un voyage dans ce pays mettra en lumière d’autres aspects inconnus pour un/une français/e mais aussi renforcera ou ruinera ses clichés d’avant voyage. Le problème c’est qu’ici nous faisons l’inverse : on voit comment le Japon adapte les autres cultures donc comment les japonais(e)s retranscriraient un voyage en France. Pour le savoir une série monument du jeux-vidéo peut nous aider, voici Pokémon X et Y.

Pokémon tout le monde connaît et c’est déjà la 7ème génération qui pointera le bout de son nez à la fin de cette année 2016. Elle s’inspirera d’Hawaï mais saviez-vous que la 6ème génération (Pokémon X et Pokémon Y) quant à elle se base sur la France ?

La région nommée Kalos reprend notre beau pays (en tout cas la partie qui correspond à la France occupée durant la seconde guerre mondiale) pour l’intégrer dans le monde de Pokémon.

Les développeurs du jeu, à savoir, Game Freak ont fait le déplacement en France pour leur jeux. De leur voyage quels souvenirs les ont marqué ? Il y en a deux types : le patrimoine connu et valorisé à l’étranger et les autres choses parfois beaucoup plus anodines qu’on retrouve dans le jeu.

Pour ceux qui s’intéresse à la première catégorie je recommande de lire cet article qui est un vrai bijou pour ses informations justes et sa rédaction agréable.

J’ai tendance à voir de telles horreurs quand je me documente pour mes articles, que trouver ce blog m’a fait plaisir et c’est pour ça que dans cet article je parlerai plutôt des choses plus anecdotiques qu’on retrouve dans le jeu. Toutefois pour ceux et celles qui ne souhaitent pas lire l’article je vous ai mis des exemples de réinterprétations du jeu.

Maintenant passons aux petites choses qui, si vous avez fait les jeux, vous ont peut-être échappées ou si vous n’y avez pas touché vous feront sourire quand vous jouerez à Pokémon.

1 – L’aquarium de la Roche-sur-Gliffe

Un des principaux bâtiments de la Roche-sur-Gliffe est son Aquarium où trône un magicarpe doré : celui-ci est une représentation de l’aquarium de la Rochelle.

Cet aquarium est le plus visité de France avec ses nombreuses zones à thème. Je vous mets l’adresse du site juste ici. Je l’ai visité quand j’étais très jeune et je ne me souviens pas bien de l’endroit mais au vu du site web cela semble magnifique. En tout cas assez pour impressionner nos développeurs qui l’ont intégré au jeux comme un passage obligé pour se rendre à la ville suivante. C’est également un lieu ou diverses astuces sur les pokémons eau sont données ainsi que la fameuse canne pour pouvoir pêcher.

2 – La Normandie

Il faut savoir que je suis Normand récemment exilé en région Parisienne et j’ai trouvé assez rigolo qu’on rencontre des pokémons qui correspondent aux clichés de la Basse-Normandie à savoir une mouette et une vache.

La zone est agrémentée d’une ferme et de pas mal d’endroits de pêche. Je retrouve donc la campagne du Calvados et ses clichés du coté de Paris, quand je joue au jeu.

Pour les amateurs de la Normandie mais celle du haut cette fois-ci, dans la ville du Havre se trouve une curiosité à savoir un funiculaire.

Funiculaire_de_la_Côte_LiA_-_Station_basse_(rue_Gustave_Flaubert)

La ficelle comme le surnomme les habitants relie le bas de la ville avec le haut. Il demeure une expérience singulière si vous visitez le Havre. C’est sûrement pourquoi on retrouve le funiculaire qui relie cette fois-ci la ville de port tempères.

3 – Le désert

J’ai vu beaucoup de théories sur le désert que l’on trouve à l’ouest d’Illumis (Paris) et je vais vous apporter la mienne.

Cette zone désertique est couverte de diverses centrales à énergies renouvelables (éolienne, géothermique, hydraulique, photovoltaïque et solaire) selon poképedia et je leur fais confiance. On ne sait pas vraiment ce qui à pu inspirer cette zone mais je crois que l’inspiration vient des marées que l’on retrouve sous le pont de Normandie menant au Havre. Je n’ai pas vraiment trouvé de belles photos mais seulement une vidéo qui montre le paysage de jour.

Pour être passé au dessus de cette zone la nuit je peux vous dire que l’on ressent une étrange impression comme si nous roulions sur le chemin des enfers

4 – Les cafés

La France c’est aussi une ambiance. Dans les jeux vous trouvez des hôtels dans chacune des villes, des boutiques de vêtements (la France pays de la mode) mais ce qui nous intéresse ici, ce sont les cafés.

Les cafés sur Kalos ne servent pas à grand-chose de prime abord ; tout juste à augmenter le bonheur des pokémons en leur faisant savourer une bonne boisson. Oui mais s’asseoir dans un café c’est aussi rencontrer des dresseurs qui vous donne des anecdotes et des informations.

Comme dans un vrai café français vous pouvez ainsi faire la connaissance de quiconque, sortant du cadre des personnes que vous fréquentez habituellement et être plus ou moins chanceux concernant celles-ci.


Derrière ces quelques exemples et avec l’excellent (je le répète) article que je vous ai conseillé, nous pouvons affirmer que la France a été un très bon souvenir pour les développeurs japonais.

Ils ont su trouver toute l’inspiration nécessaire pour leurs jeux et je suis certain que vous avez d’autres exemples que je n’ai pas abordé en tête. D’ailleurs si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à nous partager.

Cette chronique est sans prétention, je voulais plus vous livrer quelques points qui peuvent vous aider à savoir comment les développeurs pensent et vous permettent de rêver aux prochains opus qui arrivent à toute allure.

Comme toujours, merci à vous d’avoir lu cette chronique

Merci à la belette cendrée pour la correction et merci à Poyjo pour me fournir un espace de liberté.

Je vous dis à dans un mois. Des bisous.

1 Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos conseils pas très avisés :