Casshern : La haine c’est mal

0 Partages
0
0
0

Article initialement publié le 4 Juillet 2016

Pour bien commencer le mois de juillet et entamer correctement la deuxième année de Vaikarona, je me suis dit qu’il n’y avait pas meilleure manière de commencer qu’avec un très bon film. Un excellent si on doit en croire Animeland et Mad Movie.

Pourtant, à la vue de ces images, quelque chose dans votre tête doit sérieusement douter de la santé mentale de celui qui écrit ces lignes. Casshern ? “A mi-chemin entre Star Wars et Matrix” ? Le problème vient peut être du fait que Casshern doit paraitre comme un ovni à côté de ces références-là. Et en effet, le film de 2004 est complètement passé à la trappe au point que trouver le dvd en occasion relève davantage de la malchance qu’autre chose.

Casshern (2004)

Réalisateur : Kazuaki Kiriya
Scénaristes : Dai Satô, Shotaro Suga
Compositeur: Shiro Sagisu
Acteurs : Yûsuke Iseya, Kumiko Asô, Akira Terao, Kanako Higuchi

Si j’ai choisi ce film aujourd’hui ce n’est donc pas pour ses qualités mais parce que dans sa manière, Casshern peut vous permettre de passer un bon moment en tant que nanar.

Casshern est l’histoire d’une famille, d’un monde en guerre, de personnes qui se cherchent et réfléchissent à leur condition. Une ode à la paix et à la bonté, un appel à ouvrir les yeux sur la diversité ; mais c’est aussi une histoire de robots, de ressuscités, de scientifiques fous, de politiques corrompus, de guerres sauvages, de races humaines, de pollution et de forêts à champignon.

La jaquette du DVD parle “d’ultime manga-live”. Si l’appellation est douteuse, elle est également erronée : il n’y a pas eu de manga d’origine. Casshern c’est d’abord une série de 1973, quelques OAVS, un reboot en 2008 et le film d’aujourd’hui. Ils n’ont aucune rapport entre eux et… tant mieux.

Un synopsis sucré

Tout prend place dans un univers steampunk pollué ou sévit un régime totalitaire aux allures faussement nazi dirigé par un homme croulant cherchant à faire faux pas à la mort. Alors que le pays se mobilise pour lui, un homme parmi tant d’autres se rapproche plus que tous les autres de l’ immortalité. Plus concrètement celui-ci a trouvé le moyen de régénérer des morceaux de corps humains.

Cet homme a une famille avec laquelle il s’entend plus ou moins bien dont un fils promis au mariage appelé Tatsuya. Désireux de servir son pays, celui-ci laisse tout tomber, sa copine comme sa famille avec l’espoir de faire de son mieux. Malheureusement la mort l’emportera bien assez et c’est pourtant lui qui deviendra Casshern.

Alors qu’on préparait son enterrement, un coup du hasard fit abattre une pierre gigantesque en forme d’éclair au-dessus du laboratoire de son père. Miraculeusement, les dernières difficultés à la régénération des corps sont résolus mais parviennent en même temps à créer une foule de mutants. Que dit-on dans ce genre de moment ? Oulalala ?

Réagissant avec discipline et ferveur, l’armée se jeta tout aussitôt dans l’annihilation de ces mutants mais celle-ci n’aboutit pas, épargnant quelques individus vengeurs et désormais désireux de fomenter une révolution. Au laboratoire, le père de Tatsuya désespéré plonge le corps de son fils dans une des cuves et parvient à le faire renaitre.

A partir de ce moment-là nous suivons les aventures de Tatsuya, obligé de se battre dans une armure blanche contre les projets machiavéliques de mutants qui ont trouvé de gros robots.

Si vous êtes toujours attiré par ce film, je vous propose de vous faire consulter. Bien qu’étrange je n’ai pas encore mis le doigt sur ce qu’il y a d’encore plus dérangeant dans ce film. C’est en particulier la représentation de cette histoire qui est en particulière et je pense que les images ci-dessus peuvent déjà vous donner un avant-gout.

Mais nous sommes là pour en rire, nous amuser, voir une démonstration de bêtises et peut-être vous donner envie d’infliger ce carnage à une autre personne.  Voici donc mon album photo personnel des meilleurs plans de Casshern, rien que pour vous.

Avant tout cependant, que diriez-vous d’un peu de musique ?

Diaporama Souvenir

Je vous présente le couple Tetsuya et Luna. Dans la série animée Casshern Sins Luna est l’incarnation de l’immortalité, un semblant de divinité remplacé ici par une copine lambda qui n’aime pas la guerre, qui n’a pas de véritable importance à part jouer la jouvencelle en détresse.

Au début du film on assiste au discours du père de Tatsuya à propos de la régénération. Et puis on a eu ce plan sur ce gars avec un bandeau. Je l’ai trouvé cool sur l’instant.. Puis il est mort.

Casshern est un film presque intégralement tourné avec de la CG. Lorsqu’elle est utilisé pour créer des choses malaisantes comme ce rat avec un oeil, elle est efficace mais est plus souvent l’occasion d’être dégouté par tout et n’importe quoi. En 2004 on pouvait facilement faire beaucoup mieux mais non, pourquoi faire du bon boulot ?

Vous avez ici une magnifique représentation de Casshern. Une pièce vide, un centre d’intérêt ridiculement petit et des rouages parce que c’est cool le steakmpunk. Sinon je n’ai toujours pas trouvé l’utilité de cette pièce ?

Une belle voiture s’avance. La mère de Tatsuya, incarnation de la bonté dans ce film, vient d’apprendre la mort de son fils et se rend au laboratoire de son mari alors que celui-ci vient de se faire frapper par la foudre. Belle voiture n’empêche.

Voici l’éclair en pierre dont je vous parlais juste avant. Vous n’en connaitrez jamais l’origine et c’est peut-être mieux. On le dirait tout droit sorti d’une bande-dessinée et le fait qu’il n’y ait pas eu d’orage auparavant est tout aussi troublant. Bref, vous connaissez le principe de causalité, non ?

Éclair en pierre dans un laboratoire -> Création de Mutants tout blanc un peu stupide -> Révolution

Voici les mutants qui sont nais du labos, à part le fait d’être recouverts d’une pâte blanche ils font très humains mais peu importe. L’armée en aura décimé la plupart en mois de 20 minutes. Pendant ce temps les mutants restants vont nous casser les pieds pendant les 1h40 restantes du film.

Pour toute foule un leader. C’est encore mieux lorsque celui-ci aime se revêtir avec des drapeaux et regarder la…lune ?… Sur un toit pour proclamer en silence sa haine pour l’humanité.

C’est sans doute de là que vient là référence à Star Wars. Je suis sur que si on les met à nu, l’un d’entre eux va nous parler comme Yoda.

Pas le temps pour les guerres spatiales, après avoir 5 minutes, nos mutants sauvages ont fui la forêt tropicale pour se trouver sur les toits enneigés d’une montagne. Vous la sentez la référence biblique ?

Ah j’ai oublié de vous dire, le corps qui traine c’est la maman de Tatsuya, le leader a eu un petit crush. Pardonnez-le, c’est encore un sale petit gosse. Vilain mutant.

Rassurez-vous pas d’illumination aujourd’hui. Juste un chateau abandonné trouvé au hasard d’une petite marche contenant une usine abandonné mais fonctionnelle à robots. Pour vous donner une échelle elle a de quoi rivaliser avec tout un pays mais vous ne saurez jamais pourquoi elle existe et pourquoi quelqu’un continue de payer la facture d’électricité.

Oh le choupinou. Il n’a pas 24 heures qu’il balbutie déjà ses premiers mots et son amour pour l’anarchie. Les voici en train de parler avec éloquence de conquête du monde à des robots sans conscience. Vous savez sur qui prendre exemple maintenant.

La maquilleuse a du en avoir marre ou jenesaisquelautreraison mais notre tyrannique mutant s’est offert un relooking avec ses camarades avec un penchant formidable pour le cuir et le rouge. Vous y voyez une référence vous ?

Non franchement, ils sont très originaux pour le coup. Je ne vois pas du tout ce que vous leur reprochez ?

On retourne voir Tatsuya, l’occasion de faire un gros plan sur un chouette casque. Ce n’est rien d’autre que le casque de Casshern sur absolument toutes les autres séries mais Tatsuya ne le portera pas. Tatsuya est trop beau gosse pour le casque.

Et mais je ne vous ai toujours pas montré d’images de Tatsuya mais ça ne saurait tarder. Etant mourrant, le papa de Luna lui a fabriqué une armure pour qu’il survive. Malheureusement les mutants débarquent et lui offrent une mort dramatique. Pauvre papa.

A la suite de ce plan, Tetsuya sort flambant neuf, scintillant de mille feux. Il tue la première mutante et s’enfuit avec cette boulette de Luna. Malheureusement la fuite ne dure pas mais c’est l’occasion pour nous d’assister au premier combat du grand CASSHERN !

PS : Je ne m’excuse pas pour la qualité.

Casshern a une manière particulière d’utiliser les couleurs. Les tons oranges et noirs sont propres à la ville, le vert et le bleu à la forêt contaminée, le blanc à la montagne, le gris-jaune au désert et le noir et blanc pour la ville mi-incas-mi-grec-mi-boudhiste.

Un plan de 5 secondes ou l’on vous explique que cette statue est la représentation du Dieu Casshern qui défendait les environs du village noir-blanc jusqu’à ce qu’il disparaisse mystérieusement et laisse place à la guerre.

L’armée attaque le village blanc-noir dans lequel s’est réfugié Tetsuya et Luna. 5 minutes après l’histoire sur Casshern, Tetsuya décide de les aider à defendre le village. Lorsqu’on lui demande son nom, celui-ci se présente pour la première fois et sans problème de conscience comme Casshern.

Peu importe. Tetsuya se fait éclater pour la 3e fois et se fait même ramasser par le leader des mutants qui décide… de devenir son frère. Rentrons à la maison Onii-chan !

Le steampunk c’est un tas de choses cools. Un univers que tout le monde réinterprète à sa manière. Je pourrais le définir aussi mais google est votre ami. En attendant le réalisateur traduit steampunk ici par téléphone à antenne.

Et voici l’heure du combat !

Je rigole. Tetsuya porte ici un seul coup et se fait méchamment éclater.

Son frère a la gentillesse de le poser sur son trône pour cette image plutôt amusante. Imaginez si la tête avait été ailleurs ? Espèces de pervers.

De toute façon pour faire des références phalliques le film est plus doué que moi.

Au passage l’avion appartient à l’armée du pays, la tête que vous voyez est donc celle du dirigeant suprême. Heureusement la team Mutant a aussi une arme redoutable : le robot géant pas rigolo.

Je vous épargne le gros de la guerre. Des bouts de CG qui affrontent des bouts de rien du tout. Casshern tape le robot géant et tout explose. Les deux armées sont anéantis sauf lui. Je pourrais vous dire que tout est bien qui finit bien mais c’est parce que je vous ai éclipsé le plus lourd.

Vous ai-je dit que le dirigeant du pays s’est fait trahir par son fils ? Que les mutants sont à l’origine les morceaux humains ressucités de villageois issus du village noir-blanc ? Vous ai-je dit que ces villageois ont été massacré par le père de Tetsuya qui se révèle à la toute fin être le véritable grand méchant ?

Pire encore. Durant les 5 dernières minutes Maman Bonté meurt, le père fou tue Luna pour montrer qu’il peut ressusciter tout le monde. Tetsuya tue son père sous le coup de la rage sans lui laisser le temps de ressusciter Luna mais peu importe puisqu’elle ressuscite deux minutes plus tard par l’intervention du saint-esprit. Les deux s’embrassent d’un amour fou et..

Explosent. Littéralement.

Un flashback se met en marche et nous rappelle que la guerre c’est pas bien et le rideau se ferme sur le générique.

Voila. J’espère que vous avez passé un bon moment, j’ai eu la bonté de ne pas tout vous raconter (si si). Considérez ceci comme un apéritif, un bon nanar qui sait s’apprécier entre amis. J’ai dit peu sur l’aspect technique mais entre la CG surabondante et le manque d’effort du seul membre du staff intéressant, Shiro Sagisu (OST de Bleach & Evangelion), j’ai préféré me taire.

Je conclurai cette étrange article en affirmant que je n’ai malheureusement pas su rendre par écrit la grandeur de ce film. Il manque tant de descriptions, de temps et d’images pour vous convaincre de son importance. Je vous transmet donc la mission d’achever votre devoir et de regarder ce film. Oui, pour votre accomplissement et pour l’humanité. Casshern est une bête d’incohérences et les trouver pourra vous affliger comme vous faire rire mais le plus important c’est de se rappeler que des gens gagnent leur vie en faisant ce genre de travail. Alors ayons une pensée pour eux.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

0 Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.