Star Wars Battlefront: Le retour du jeu-di

0 Partages
0
0
0

Article sorti initialement le 11 Octobre 2015

10 ans après le légendaire Star Wars Battlefront II et 6 ans après le dernier Battlefront en date, Elite Squadron sur psp, la licence se voit offrir un reboot sur nouvelle génération. Sobrement intitulée Star Wars Battlefront, cette nouvelle itération du célèbre jeu de bataille galactique permet des affrontements à pied, en véhicule terrestre, en vaisseau mais aussi le sabre à la main.

Prévu pour le 19 novembre 2015, le jeu s’est laissé approcher à l’occasion d’une bêta publique afin de convaincre, ou non, les impatients qui ont pu se faire une idée du futur titre de Dice.

Ce qui frappe lorsque l’on lance la bêta pour la première fois et que l’on pose les pieds sur Hoth c’est certainement la beauté glaciale de l’environnement. Mais pas le temps d’être charmé par les effets de la neige qui viennent délicatement se poser sur le canon de votre blaster puisque des X-wing affrontent les chasseurs TIE impériaux juste au-dessus de vous, vous pouvez d’ailleurs entendre le bruit si significatif de leur canon et bientôt une explosion.
Au loin Luke affronte Vador sous l’œil menaçant des TB-TT qui continuent leur lente et mortelle progression vers la base rebelle.

C’est ce qui résumerait une partie de Battlefront, l’ambiance y est dantesque, entre le bruit des chasseurs et autres vaisseaux, les explosions, les tirs de blaster et bien sûr la musique on est de suite plongé dans l’univers de Star Wars tant le son et les effets sont de bonne facture. Graphiquement magnifique, le jeu affiche des textures splendides et bluffantes de réalisme servi par une fluidité plus que convaincante, je n’ai, à ma connaissance pas eu de ralentissement.

Le Gameplay est tout ce qu’il y a de plus classique, mais très efficace, que ce soit en vue FPS ou TPS. J’avoue avoir quelque difficulté à viser personnellement mais ça, c’est sans doute parce que je suis un réel Stormtrooper…
En revanche la maniabilité des vaisseaux m’a semblé plutôt laborieuse mais il ne s’agit peut-être que d’un coup de main à prendre qui sait ?
Afin d’obtenir un véhicule, il faudra ramasser un des bonus disséminés sur la map afin de se retrouver directement à l’intérieur du Chasseur Tie/TB-TT/TR-TT/etc, ce qui est quelque peu décevant, il aurait été plutôt plaisant et cohérent esthétiquement d’avoir quelques véhicules et vaisseaux soigneusement rangés devant la base de son camp que l’on pouvait emprunter à loisir avant d’aller batailler.

Le mode Walker zone est clairement déséquilibré avec un net avantage pour l’empire, dommage.

Le luxe d’incarner un héros se fait aussi par l’obtention d’un bonus, cette fois-ci, je salue l’initiative car si dans les précédents opus, cet immense honneur était réservé aux bons joueurs et était le fruit d’une bonne prestation de jeu offrant ainsi la possibilité à un joueur qui faisait déjà mal, de faire ENCORE plus mal, ici n’importe qui peut avoir la joie d’incarner le seigneur noir…oui oui, même moi !

Le gameplay des héros n’est pas aussi dynamique qu’avant cependant. Est-ce un mal ? Pas vraiment. En résulte ainsi une fidélité très appréciable à la trilogie originale avec une certaine inertie du sabre qui vient faire oublier les combats chorégraphiés de la prélogie.

Vador est lent mais en contrepartie chaque coup de sabre est fatal et il n’y a rien de plus jouissif que d’étrangler son adversaire avant de lui asséner un estoc mortel ou de calmer un soldat à distance avec un lancer de sabre bien placé. Luke est bien plus rapide et dispose lui d’autres pouvoirs comme la poussée de force .
Bien utilisé, les héros sont dévastateurs et assurent un soutien non négligeable aux soldats, de plus leur apparition fait s’emballer la musique avec les thèmes les plus emblématiques de la saga de quoi redonner force et courage.

Vador, j’adore.

La démo nous offre 3 modes de jeux :

  • Survie sur Tatooine qui n’est qu’une bête succession de vagues d’ennemi à l’IA désespérément stupide que l’on pourra décimer seul ou à deux, notamment en écran splitté.
  • Le mode « Drop zone » sur Sullust qui est un mode multijoueur où l’empire et les rebelles s’affrontent pour conserver des capsules larguées
  • Le mode Walker assaut sur Hoth qui permet de revivre la bataille d’ouverture de L’empire contre-attaque

 

A la fin de chaque bataille on gagne de l’expérience et quand il y en a assez, un rang (5 maximum) ainsi que des crédits permettant d’acheter armes et équipement de soutien (2 équipés maximum) comme des grenades, un sniper, un jump pack…

Cette bêta aura été plus que bénéfique pour rassurer les fans inquiets comme moi, mais en aura sans doute déçu certains. Beaucoup reprochent l’effet « Battlefield skin Star Wars », il est vrai que les similitudes sont là mais dans la mesure où l’univers Star Wars est parfaitement retranscrit je ne vois pas le problème. Les joutes sont accompagnées d’une ambiance folle et d’un dynamisme tellement séduisant qu’il serait plus sage d’attendre le jeu complet avant d’émettre un jugement trop hâtif.

Néanmoins, le fan est en droit de râler, de pester, de jurer en allemand en sachant le maigre contenu qu’offrira le prochain titre de Dice en comparaison avec le saint Battlefront II (et ses suites !) mort pour nos péchés. Moins de map, moins de héros, moins de véhicules, moins de modes de jeu…moins de tout et pas de prélogie qui plus est. Et ils savent, ils savent qu’on en veut du Battlefront, ils savent que beaucoup de mouchoirs ont servi quand jadis un troisième opus fut annoncé, et que beaucoup ont servi lorsqu’il fut annulé. C’est pas beau EA, c’est pas beau…


En conclusion, je vous laisse donc ces petites vidéo concoctées par mes soins qui en disent long sur l’ambiance du soft, le moins que l’on puisse dire pour la première c’est que j’ai eu chaud pour mes p’tites fesses de rebelle !

[su_youtube_advanced url=”https://www.youtube.com/watch?v=Nz5faRoPEl8&list=PLfoaUcXqIGN3ks_GElDgC3FLdeS1YPcMT&index=1″ width=”480″ height=”360″ controls=”alt” autohide=”yes” modestbranding=”yes” theme=”light”]

Enregistrer

Enregistrer

1 Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos conseils pas très avisés :