Lupin III vs Detective Conan (2013)

Article publié initialement le 19 Juillet 2015

Sorti le 7 Décembre 2013 au cinéma au Japon, ce film réunit deux grandes célébrités du genre policier. L’un inspiré d’un personnage de fiction de Maurice Blanc a eu son heure de gloire à la fin du XXe siècle en particulier grâce au film de Miyazaki (Le Chateau de Cagliostro) mais continue de faire parler de lui à travers de multiples OAVs et un reboot prévue en fin d’année : il s’agit de Lupin III, le héros de la série éponyme imaginé par Monkey Punch. De l’autre côté nous avons le plus jeune détective de tous les temps et dont la série continue d’être publié depuis un peu plus de 20 ans par Gosho Aoyama : Edogawa Conan.

Produits par le même studio (en tout cas pour les derniers Lupin), le film n’est pas un premier essai. Un épisode spécial d’1h30 avait tenté sa chance en 2009 en étant une réussite visuel ravissant les fans des deux. Celui-ci organisait la rencontre des personnages principaux de chacune des licences dans une affaire faisant appel au savoir-faire des deux groupes. La trame s’était avérée plutôt intéressante mais c’est l’humour et le décalage entre les différents personnages qui étaient restés le plus en mémoire. Après ce que l’on peut appeler une réussite, le spécial s’était terminé sur la possibilité d’une nouvelle rencontre mais sans en dire plus.

Nous voici donc en 2013. Le film commence en pleine poursuite contre Kaito Kid, un personnage incontournable de Detective et qui met la police au défi autour d’un énième vol prémédité et annoncé. Toujours à son habitude Conan, traine dans les pattes de ce dernier et cherche une nouvelle fois à l’arrêter. Un début entrainant et rythmé qui fait appel aux thèmes principaux des 2 séries au moment ou l’on comprend que celui que poursuit Conan n’est pas le vrai Kaito Kid mais un autre voleur qu’il n’avait pas vu depuis un moment.

Quand exactement ? Aucune idée et impossible de le savoir. Ceux qui suivent Détective Conan connaissent le désordre qui règne sur la trame temporelle du manga et ses 4 printemps, 6 étés et centaines d’enquêtes tous contenues en moins de 2 ans. Et pourtant, le tout comme lors du spécial de 2009, semble amené de manière assez cohérente. Si La série Lupin III ne se prive pas de virer au fantastique ou au surnaturel, l’intrigue de ce crossover reste sage et dans une sorte de “domaine du possible” tout en sachant que le garçon d’en face cache un ballon dans sa ceinture et est un adulte dans un corps d’enfant.

On est ainsi bien loin d’autres tentatives de crossover comme le terrible Dragon Ball x Toriko x One Piece qui nous livrait une foule d’incohérences et surtout du fanservice bien gras et très mal maitrisé. Une foule d’apparitions de personnages secondaires qui n’est justifié que pour le plaisir de les voir et qui intervient au détriment de leur image mais aussi l’utilisation du plus fort potentiel des personnages (Super saiyen pour Goku et Gear 2nd pour Luffy) pour pêcher du gros poisson.

Il était bien entendu plus évident de faire coïncider l’intrigue de 2 séries sur le même thème et basés sur le monde réel. Le film introduit ses personnages en se lançant des clins d’oeil réguliers, en faisant preuve d’un bon humour tout en gardant quelque chose d’un tantinet sérieux comme nœud d’intrigue.

L’histoire de ce film n’est cependant surement pas la plus original en étant à la fois très proche de celle du spécial de 2009. Au lieu d’une princesse c’est une célébrité qui se retrouve en danger, les deux vivent mal leur situation et cherchent à échapper à la sécurité et à leurs devoirs. Les personnages s’immiscent dans cette affaire guidés par leurs motivations personnelles et finissent par se croiser à plusieurs reprises avant de devoir coopérer ou se disputer autour de leurs objectifs.

Il s’agit au final d’une intrigue assez bateau. Rien de bien entrainant et vous n’aurez pas non plus de surprise autour de la résolution. Le crossover est davantage un gros prétexte pour se demander encore une fois : qu’est-ce qui se passerait si les personnages de Lupin III et de Detective Conan devaient discuter autour d’un verre ? Le résultat est efficace et souvent mieux maitrisé que dans le spécial, on se réfère assez souvent à des traits de caractère assez précis de chaque personnage, preuve que l’écriture à été confié à quelqu’un qui connait les deux séries sans en démordre.

Cette rencontre est aussi visuel. Entre 2009 et 2013, le chara-design de Detective Conan s’est affinée, les traits sont fins mais n’hésitent pas à grossir pour faire ressortir l’intensité d’un plan. De l’autre côté, les personnages de Lupin III n’ont pas changé mais le travail d’adaptation est mieux maitrisé.En dehors du cast principal on retrouve aussi des personnages inédits ou secondaires qui selon le choix emprunteront leur apparence au chara-design de la première ou de la seconde série. Le résultat est efficace et si les proportions ne sont pas tout à fait les mêmes on se laisse tromper volontiers pendant 1h30.

Difficile au final de trouver énormément de crossover en anime. Les plus connus sont sans doute ceux liés aux jeux Fate mais il y a aussi ceux tirés des oeuvres de la mangaka Rumiko Takahashi (Inuyasha, Ranma 1/2, Urusei Yatsura,…) ou de manière un peu plus ambigu celui autour des oeuvres des dessinatrices CLAMP. Comptez aussi celui de la TOEI Animation cité plutôt et les autres oav crossover autour de One Piece et Toriko. Une foule de raisons peuvent motiver un crossover mais ceux-ci sont souvent comiques et sans importances, du fanservice plus ou moins intéressant pour celui appréciant les œuvres en question.

Dans un sens et bien qu’étant assez simpliste, celui-ci est certainement l’un des meilleurs que j’ai vu. Le film est en lui-même un bon divertissement. Il aurait peut-être été intéressant d’aborder plutôt le premier spécial 2009 mais celui-ci accomplit en mieux ce qui avait été fait à l’époque. Une meilleure alchimie et surtout de charmants running-gag entre les personnages qui marchent plutôt bien.

S’il est difficile de se repérer dans la masse d’épisodes spéciaux, oavs et films, spinoff qu’ont chacune de ces 2 séries, celui-ci est clairement à voir. N’y cherchez pas une histoire trop sophistiquée mais quelque chose d’efficace et amusant qui pourrait même faire rougir les derniers films de Detective Conan aux allures de blockbusters un peu pauvres. C’est aussi l’occasion pour celui qui ne connait pas trop l’un, de s’attaquer à l’une de ces franchises ou d’en profiter sans s’infliger les centaines d’épisodes de chaque série.

123 Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.