Après la tempête : rater sa vie c’est toujours vivre

Tout commence dans un des nombreux HLM d’un quartier populaire, une vieille dame et sa fille confectionnent des cartes de vœux tout en discutant de la mort récente du mari

Partager